Erable du japon botanic

Erable du japon botanic

Si vous aimez les érables aux feuilles très finement coupées, choisissez l’Acer palmatum ‘Dissectum’, dont les feuilles vertes semblent laquées. Si vous préférez une teinte rouge-violet, choisissez Acer palmatum ‘Inaba-shidare’.

Comment choisir un érable du Japon ?

Comment choisir un érable du Japon ?
image credit © unsplash.com

Les érables apprécient généralement la mi-ombre, mais les grandes plantes peuvent être plantées au soleil (sauf le long du mur), à condition d’intensifier l’arrosage naturellement. Voir l'article : érable du japon supportant le soleil. – Les variétés à feuilles vertes tolèrent mieux le soleil.

Comment sont les feuilles d’érable ? Les feuilles d’érable sont toujours opposées et chez la plupart des espèces sont fibreuses palmées avec 3 à 9 nervures (rarement 13), y compris la nervure médiane au milieu.

Comment protéger l’érable du Japon du froid ? En hiver, cassez-vous la jambe pour éviter le gel, et même si vous n’en avez pas peur, vous ne serez jamais trop prudent. Le paillage peut aussi servir de protection contre les vents froids, dont il a très peur.

Pourquoi mon érable rouge devient-il vert ? Les érables japonais sont sensibles à une maladie très courante, la verticulation. Cette maladie est causée par un champignon, le verticille, qui pénètre par les racines et obstrue les canaux du jus. Privé de sève, l’arbre se dessèche, ses branches se dessèchent et meurent.

Comment arroser un érable japonais ? Arrosez régulièrement avec de l’eau douce du printemps à l’automne afin que le sol ne se dessèche jamais complètement entre les arrosages. L’érable du Japon ne doit jamais manquer d’eau : n’oubliez pas d’ajouter de l’eau en hiver si le temps est sec. Les sujets cultivés en pot nécessitent un arrosage régulier et abondant.

L’érable violet du Japon est peut-être le plus célèbre des érables. Ce bel arbuste aux feuilles rouge bronze est remarquable. Il attire le regard avec ses feuilles attrayantes et distinctement dessinées. Il s’agit d’un érable de taille moyenne car il ne dépassera guère les 2 mètres de hauteur.

Croissance : modérément rapide, le buisson au bout de 5 ans atteint environ 2 m dans toutes les directions. Aspect : le port, d’abord dressé, s’étend au fur et à mesure de la croissance du buisson. L’écorce des jeunes branches est rougeâtre puis devient vert brunâtre.

Voir aussi

Où planter un Erable du Japon ?

De la famille des Aceraceae, l’Acer palmatum ou érable palmiste, ne peut être confondu avec son cousin, l’Acer japonicum, qui porte également le nom d’érable japonais. A voir aussi : Comment garder un hortensia bleu. Ce dernier est un arbre d’environ 10 m à arc étendu et dont les feuilles présentent plus de lobes (7 à 11 contre 5 à 7 pour l’Acer palmatum).

Comment planter un érable japonais ?

  • A l’automne, choisissez un endroit abrité du vent si possible exposé au soleil ou à l’ombre qui ne brûle pas.
  • Dans un sol acide, creusez un trou deux fois plus grand que la racine dans toutes les directions.
  • Sortez et tamisez le sol.
  • Plantez le tuteur face au vent dominant.

Où planter l’érable rouge ? Les érables comme le soleil ou l’ombre partielle acceptent également l’ombre complète. Idéalement, ils préfèrent les terrains acides. Ce sont des plantes de bruyère, comme les azalées, rhododendrons, camélias, magnolias, hortensias, piéris, bruyères…

L’érable du Japon aime la compagnie des plantes de bruyère, comme eux, apprécie les sols assez acides. L’Acer palmatum vert ‘Dissectum’ embellira les fleurs d’azalée au printemps.

Comment faire pousser des graines d’érable rouge ? Mode de semis Faire tremper les graines pendant 24 heures dans de l’eau à température ambiante et les placer dans du sable de rivière légèrement humide (idéalement un substrat humidifié à 12%, 1 litre de substrat pour 12 cl d’eau) ou une stratification de vermiculite.

Articles en relation

Quels sont les plus beaux érables du Japon ?

– Les variétés à feuilles vertes tolèrent mieux le soleil. Lire aussi : Comment planter un mimosa. – Les variétés à feuilles rouges ont besoin d’un peu d’ombre, mais nécessitent beaucoup de soleil une partie de la journée pour avoir une belle couleur.

L’érable japonais perd-il ses feuilles ? Oui, cet arbre à feuilles caduques perd ses feuilles avant l’hiver. Il a trop de soleil ou manque d’eau, ses feuilles brûlent.

Quel érable japonais pour l’ombre ?. Variétés d’érable japonaises qui se portent bien à l’ombre partielle. Tous les autres! Magnifique Acer palmatum atropurpureum qui est rouge toute l’année et rouge vif à l’automne avant de lâcher des feuilles.

Nous vous conseillons l’Acer palmatum ‘Atropurpureum’ qui offre de belles feuilles pourpres, qui virent au rouge en automne. Vous pouvez également choisir l’Acer palmatum ‘Osakazuki’, qui a des feuilles vert clair qui prennent de belles nuances d’automne.

Acer palmatum Orange Dream 4L C’est un érable magnifique, qui offre un subtil dégradé de couleurs chaudes. Les feuilles sont oranges, puis jaunissent, mais restent oranges à l’extérieur des feuilles. Cette variété apportera beaucoup de lumière dans votre jardin !

Quel est le prix d’un érable du Japon ?

Où planter un érable japonais ? Les érables comme le soleil ou l’ombre partielle acceptent également l’ombre complète. Idéalement, ils préfèrent les terrains acides. Lire aussi : Comment tailler un seringat vidéo. Ce sont des plantes de bruyère, comme les azalées, rhododendrons, camélias, magnolias, hortensias, piéris, bruyères…

Quand et comment déplacer un érable japonais ? Le meilleur moment pour transplanter l’érable japonais est au début du printemps avant le débourrement ou à l’automne après la chute des feuilles. Il existe de très nombreuses variétés d’érable japonais, dont certaines sont plus adaptées à la culture en conteneurs que d’autres car elles conservent un port compact.

Quelle taille pour l’Acer palmatum ? Laisser 5 m entre les deux sujets. Croissance : modérément rapide, le buisson au bout de 5 ans atteint environ 2 m dans toutes les directions. Aspect : le port, d’abord dressé, s’étend au fur et à mesure de la croissance du buisson. L’écorce des jeunes branches est rougeâtre puis devient vert brunâtre.